24 juillet 2017

La turbulence des noyaux planétaires excitée par les marées - Communiqués et dossiers de presse - CNRS

La turbulence des noyaux planétaires excitée par les marées - Communiqués et dossiers de presse - CNRS
Véritables boucliers contre les particules à hautes énergies, les champs magnétiques des planètes sont produits par des mouvements de fer dans leur noyau liquide. Le modèle dominant pour expliquer ce système s'accorde cependant mal avec les plus petits astres. Des chercheurs de l'Institut de recherche sur les phénomènes hors équilibre (IRPHE, CNRS/Aix Marseille Université/Centrale Marseille) et de l'université de Leeds proposent un nouveau modèle, dans lequel l'agitation des noyaux liquides serait due aux marées produites par les interactions gravitationnelles entre les astres. Au lieu de grands tourbillons turbulents de fer fondu loin sous la surface, les mouvements du noyau seraient dus à une superposition de nombreuses agitations ondulatoires. Ces travaux sont publiés dans Physical Review Letters le 21 juillet 2017.